Comment identifier les outils de communication externe efficaces pour votre entreprise ?

outils de communication externe

Vous devez communiquer pour exister. C’est bien plus qu’un leitmotiv ou un conseil, c’est juste un passage obligé. Cette mission peut pourtant impressionner, surtout si vous n’êtes pas un communicant à la base ou que vous lancez seulement votre entreprise. Pas de panique : il n’est jamais trop tard pour vous y mettre.

L’outil de communication externe le plus reposant : le print

Le print, c’est un peu la solution du moindre effort. Mais c’est aussi celle qui vous permet de vous assurer que vous restez visible, sans même y penser.

 

Pourquoi ? Parce qu’en affichant votre logo ou votre slogan sur de nombreuses surfaces différentes, vous attirez l’attention, vous facilitez la mémorisation et vous rentrez dans l’esprit de vos prospects. Si vous n’avez peu de temps à consacrer à votre communication, mais que vous voulez vous assurer d’être présent partout où cela s’avère indispensable, c’est l’outil qu’il vous faut.

 

Quand je vous parle de print, j’intègre bien sûr les cartes de visite, mais aussi les flyers promotionnels, les brochures, les catalogues. Sans oublier les voitures estampillées à vos couleurs, les affiches et banderoles lors des manifestations ou des salons professionnels, les cadeaux publicitaires. Bref, toutes les occasions où une personne lambda peut vous voir, d’une manière ou d’une autre.

Montrez qui vous êtes au travers de votre site

Aujourd’hui, il est indispensable d’être présent sur internet. Et pas seulement avec un site vitrine, d’une page, qui mentionne vos coordonnées. Votre site web doit être attractif (pensez au webdesign) et fournir suffisamment d’informations aux internautes pour avoir envie d’y rester.

 

Intégrez-y des images, des vidéos, des données utiles sur vous et vos produits. Mais aussi des articles de blogs pour répondre aux questions que vos clients potentiels peuvent se poser en rapport avec votre domaine. Un courtier en assurances pourra parler de la meilleure manière de transmettre son héritage à ses enfants, quand un coiffeur expliquera les bonnes manières d’entretenir ses cheveux. Vous avez certainement de la matière à proposer et, si vous n’aimez pas écrire, vous pouvez la transmettre en illustrations ou en capsules filmées.

 

Pour vérifier si cet outil externe de communication vous convient, surveillez régulièrement les chiffres de fréquentation. Pensez à noter les pages qui attirent le plus de visites : ce sont celles qui seront le plus utiles pour vous.

Comment réunir les gens grâce aux réseaux sociaux

Avoir un site, c’est bien, mais il faut le faire connaître. Si le travail de référencement est bien mené, cela viendra petit à petit. Néanmoins, vous gagnerez un peu de temps (et de visibilité) en créant des comptes sur les réseaux sociaux. Même les boulangeries ont leurs comptes Instagram !

 

Trouvez votre ton et partagez-y aussi les publications d’autres personnes, ou commentez-les. Cela demande un peu plus de temps mais vous aidera à vous faire connaître. Si votre agenda est déjà bien rempli, consacrez ne serait-ce qu’une heure par semaine à prévoir toutes les publications pour les jours à venir. Programmer le tout à l’avance vous soulagera d’une certaine pression, tout en obtenant des résultats efficaces.

 

Là encore, calculez les retombées de vos actions en fonction du nombre de réactions qu’elles occasionnent. Certains réseaux seront plus efficaces que d’autres pour vous, mais parfois, le problème peut aussi venir d’un positionnement… ou juste d’un horaire de publication qui ne correspond pas à celui de vos clients. Seuls des tests vous permettront de le déterminer.

 

Pour vos mailings, par exemple, optez pour des modèles différents de manière à préciser lesquels sont les plus lus et ouverts… et calquez les suivants sur ceux-là, de manière à affiner petit à petit vos procédés.

Identifiez ce qui fonctionne

Ces outils de communication externe vous aideront à gagner en popularité. Pour ne pas vous éparpiller en vain, fixez-vous des objectifs mais, surtout, étudiez de près les retours. Si personne ne vous suit sur Twitter, par exemple, vous pouvez décider d’abandonner ce réseau, qui ne correspond pas à votre cible, ou de modifier la manière dont vous y intervenez. Ce n’est qu’en suivant vos résultats que vous apprendrez peu à peu ce qui fonctionne ou non. Dans la communication, vous avez le droit de procéder par tâtonnements.

 

Ensuite, quand vous serez un peu plus aguerris, vous pourrez commencer à organiser vos propres événements. Par internet, il est aujourd’hui possible de préparer des webinars qui augmenteront encore votre notoriété. Et vous pourriez même attirer l’attention des médias traditionnels. Est-ce que cela vous plairait ?

Écrire commentaire

Commentaires: 0